The sun will come out tomorrow

Hi all,

Sorry for being scarce the past few days, but apparently Australia has is not all that good at having wifi in every corner of its expansive country.

Anyways, the past day was spent on magnetic island, named for how it made captain cook’s compass whirl when he sailed by in 1770 ( this effect has yet to happen to anyone else). Right off of Townsville, magnetic island was the first place we found SUN. We begged Mother Nature, and she delivered. However, we may have wished a little too hard, because there was not a cloud in the sky as the Australian sun beat down. As the sun cooked us, we tried out best to ” slip slap slop ” the sunscreen on.

We first arrived on Maggie island, as the locals call it, a bit late due to flood delays, but the wait was far worth it. Arriving at our hostel Base X, we were surprised to find mini beach front huts as well as a welcome drink, a backpackers heaven.

Taking tips from fellow travelers along our east coast trip, we rented a car to make our way between the various scenic walks and beaches the island has to offer. Whole many car renters offered very cute little convertible Barbie cars, we opted for the more practical sedan due to unpredictable weather patterns. As we zipped along the coast driving on the wrong side of the car on the wrong side of the road I nearly drove us against a railing and off a cliff a few times. But, I guess god did not want us to die that day, as we made it in one piece. I suppose as far as the Grimm reaper goes, he would have thought of a more dramatic way to kill us off, it is Australia after all.

Or first stop was in Arcadia where we heard rumors of a walabee hangout, we purchased some walabee pellets and made our way to a small rocky inlet where the mini kangaroos were hiding in every crevice. We even found a few Roos with baby joeys in their front pouch. As we soon discovered it is very easy to make friends with the wallabies, we were the most popular around with our pellets. The little jumping fellows were hissing and pouncing their peers out of the way for a chance to nibble out of our hands!

Next stop was a fort walk trail which led us 3km along a cliff side circuit where WWII forts were sprinkled for the ideal lookout point over Townsville army base. The forts boasted spectacular views over 50 shades of blue water, as well as a much needed ocean breeze!

Hot from our walk, our final stop was in horseshoe bay where there was a jellyfish net. The ‘stinger’ net kept out the deadly predators, leaving us free to float along for our fist time in the waters of Australia.

Although it was just a day trip, Maggie island provided us with the perfect retreat from the rainy north, and would be recommended to all who travel the east coast after us!

For now, it is off to the whitsundays!

Cheers!

20140216-120526.jpg

20140216-120543.jpg

20140216-120549.jpg

20140216-120617.jpg

20140216-120631.jpg

20140216-120648.jpg

20140216-120721.jpg

20140216-120718.jpg

20140216-120711.jpg

20140216-120803.jpg

20140216-120837.jpg

20140216-120858.jpg

20140216-130620.jpg

20140216-130614.jpg

20140216-130624.jpg

Chers lecteurs,

C’est avec un peu de retard que l’on vous écrit malheureusement; difficile en effet de trouver une connexion fiable dans ces contrées. Néanmoins, nous nous sommes engagés à ce que vous ne loupiez pas une goutte des aventures du duo infernal!

À l’heure ou l’on vous écrit, nous revenons d’une excursion sur Magnetic Island, située au large de Townsville. Le chemin pour s’y rendre à été rendu difficile par les fortes inondations rencontrées au sortir de Mission Beach (routes transformées en torrents et marais infestés de crocodiles et autres reptiles, à lire dans notre post à ce sujet). Nous sommes enfin arrivés à l’heure pour le ferry qui nous emmènerait sur l’île. De par son nom et son histoire, Magnetic Island comporte une certaine mystique, ce qui avait déjà éveillé notre curiosité. Elle tient son nom du Capitaine Cook qui, à l’approche de l’ile vit sa boussole péter les plombs. Or les chercheurs n’ont jamais pu trouver d’anomalie magnétique comparable au témoignage de Cook… Pour autant, Magnetic Island est célèbre pour des centaines d’épaves de bateaux, mystérieusement disparus. Pour notre ferry, pas besoin de boussole; on ne pouvait en effet pas manquer l’île droit devant, qui se distinguait par un trou de bleu dans le ciel et un soleil éblouissant sur ses hauteurs verdoyantes. On allait découvrir un étrange micro-climat, indépendant du continent.

Pas le temps de chômer, avec deux autres amis Backpackers Max et Ria, nous filons poser nos sacs à l’auberge Base X. On y trouve des petites huttes en bord de plage, on est accueilli avec un cocktail de bienvenue (sex on the Beach pour tous, y compris pour les plus virils) au son d’un concert acoustique détendu sur la scène: un bon petit coin de paradis que l’on recommande à tous les Backpackers. Nous sommes vite repartis pour une petite randonnée (chaud, chaud, chaud…) vers le sommet Sud de l’île: en guise de récompense, soleil couchant à l’horizon et couleurs dorées sur les épais nuages gris enveloppant le continent. De retour au camp, dîner, musique, fête étaient au rendez-vous. C’était très sympa de retrouver certains de nos amis de Cairns arrivés plus tard dans la soirée.

Debouts à 6:30am pétante, nous prenons notre petit déjeuner, admiratifs et sans voix devant le spectacle de couleurs créé par les premiers rayons de soleil perçant à travers les ondées qui arrosent le continent. Au programme du jour, nous devions récupérer notre voiture de location pour nous quatre afin de faire le tour de l’île. A la grande déception de Claire, nous avons du abandonner l’option de la décapotable rose décorée Barbie, pour l’option d’une berline classique (Sorry Claire…). Avec le volant à gauche, les vitesses à gauche, la circulation à gauche et les routes sinueuses de l’île, le challenge était de taille! (Il ne manquait plus que les pédales soient inversées… ). Après quelques arrêts snorkeling bien équipés (combinaison anti méduses oblige), nous sommes allés rendre visite à des Walabis sauvages. Il fallait marcher sur un chemin de terre afin d’accéder au cap de la baie ou nous trouvions, et la des rochers devaient servir de cachette à des centaines de Walabis. Nous avions entendu parler de ce spot à travers des amis Backpackers Danois à Mission Beach. Bien détermines à en dénicher un, nous avions acheter un sachet de graines avant de partir. Qu’avons-nous dit là! Nous sommes vite devenus l’objet d’une émeute de ces petites bêtes, bien gentilles mais un peu mal-élevées.

Par la suite, nous sommes partis pour une randonnée au Nord de l’île vers le sommet, culminant à 500 mètres. Au sommet, se trouve tout un complexe de bunkers, canons et postes d’observation camoufles dans la végétation tropicale. En effet, Magnetic Island fut un rempart majeur des Américains, installés à Townsville, durant la seconde guerre mondiale. Balayera les vents, l’endroit offre un panorama sans pareil sur la Mer de Corail (ou Pacifique ouest). Face à un tel panorama sur l’océan, on comprit vite pourquoi ils avaient choisi cet endroit. Réfugiés dans les bunkers, nous pouvions observer des cargos à une distance incroyable. Il était temps de redescendre vers Horseshoe Bay, un petit coin de Paradis où l’on rejoint un ami de Ria pour une baignade bien méritée. Le ferry attendait et il fallait faire tout le tour de l’île pour rendre la voiture: Fast and Furious mode ON!

Plages désertiques, dénivelés monstres et épaves au loin, c’est Magnetic Island en quelques mots. A toutes et à tous, bonjour, bonsoir et à la prochaine!

20140216-143442.jpg

20140216-143504.jpg

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s